diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte

Brèves

Deuxième embarquement pour PRO&MER

Deuxième édition de PRO&MER, salon de l’emploi et de la formation des métiers de la mer en Bretagne : Naval, Oil&Gas, Énergies marines renouvelables, Marine marchande.
Un évènement BPN, le 20 novembre 2014 à Brest.

Euromaritime 2015 : L’Europe maritime a trouvé son salon

Euromaritime et Eurowaterways se dérouleront les 3, 4 et 5 février 2015 à Paris-expo Porte de Versailles (Hal...

Prochain RDV

MARINTEC INDONESIA

Du mercredi 26 au vendredi 28 novembre 2014

Zoom sur ...

Témoignage Pro&Mer : Kamal Al Azemmouri, assistant de direction et juriste chez Finist’Mer

Kamal_Al_Azemmouri

« L’emploi maritime est une affaire de spécialistes des métiers de la mer »Brestois d’adopti...

I.P.C. Interprofession du port de Concarneau

Née en 1993, lors de la crise de la pêche, de la volonté des entreprises concarnoises de s’unir afin de ...

Actualités

Des futurs pêcheurs Norvégiens en visite au Lycée maritime du Guilvinec

Le Lycée professionnel maritime du Guilvinec accueille pour quelques jours une délégation de jeunes étudiants et enseignants Norvégiens

l'école maritime de Rygjabo au LPM du Guilvinec
l'école maritime de Rygjabo au LPM du Guilvinec

Le Lycée agricole de Bréhoulou est à l'origine de cette visite : l'établissement a en effet signé un accord de coopération avec la Norvège qui concerne notamment la salmoniculture. C'est donc tout naturellement qu'il a dirigé le groupe des jeunes pêcheurs vers le Guilvinec.

Des stages pour parfaire leur apprentissage

Daniel, Ole Mikal, Ruben, Emil et Martin, étudient à l'école maritime de Rygjabo, située au sud ouest de la Norvège. Ils comptent parmi les 40 étudiants de cette école qui forme de futurs aquaculteurs, des marins pêcheurs ou encore des chefs cuisiniers.

Après deux années de formation initiale à l'école, deux années d'expérience en entreprise leur sera nécessaire pour valider leur titre professionne. Ces jeunes se destinent à l'industrie du saumon, de la pêche ou la restauration. Tout comme les jeunes du Lycée professionnel maritime du Guilvinec, les étudiants de l'école de Rygjabo approfondissent leurs connaissances au cours de stages en entreprises. Ils apprennent la navigation et les techniques de pêche sur le bateau école. La formation est assurée par des professionnels de la pêche. 

Un programme de visite pour découvrir la pêche bretonne

Le groupe de norvégiens est accueilli depuis hier soir, lundi 15 avril, au lycée. Leur première journée est consacrée à la visite des de l'établissement de formation ainsi qu'à des exercices sur le simulateur de navigation.

Demain, les  jeunes embarqueront sur 7 des navires de la flottille de pêche du Guilvinec pour une marée à la journée. Jeudi, ils naviduront sur le bateau école et sur une vedette de la SNSM. Au cours de leur séjour, ils suivront aussi les cours de ramendage et de matelotage avec les élèves du Lycée maritime.

Ce voyage d'étude se terminera vendredi par la visite d'Haliotika-Cité de la pêche au Guilvinec et celle d'Océanopolis à Brest.


Site Internet du lycée maritime
enveloppe Imprimante Partager sur : partager sur Twitter partager sur Viadeo partager sur Facebook partager sur LinkedIn partager sur Delicious

130 élèves de 4ème du Pays d’Auray découvrent le film « Les métiers de la mer ont un avenir »

Véritable succès pour l’attraction proposée par le Lycée professionnel maritime et aquacole d’Étel au Forum des métiers d'Auray : 130 des 1076 élèves de 4ème ont choisi d’assister à la projection surprise du film "Les métiers de la mer ont un avenir"

Forum des métiers Auray : pêche et conchyliculture
Forum des métiers Auray : pêche et conchyliculture

Véritable succès pour l’attraction surprise proposée par le Lycée professionnel maritime et aquacole d’Étel  au Forum des métiers organisé par le CIO et les établissements scolaires du Pays d’Auray, jeudi 11 avril à Auray : 130 des 1076 élèves de 4ème venus à la rencontre des professionnels ont choisi d’assister à la projection surprise du film «Les métiers de la mer ont un avenir».

Cette projection, destinée à sensibiliser les jeunes aux métiers de la mer, était la première d’une série de rencontres qui se dérouleront dans les mois à venir dans 4 villes du département à Auray, Vannes, Lorient et Pontivy. Ces projections-débats animées en présence de professionnels de la conchyliculture et de la pêche maritime ciblent d’une part un public de collégiens de 4ème et 3ème en pleine orientation scolaire et d’autre part, de jeunes adultes en reconversion ou en recherche d’avenir professionnel.

Cette animation proposée par le Lycée professionnel maritime et aquacole d’Étel est destinée à améliorer l’attractivité des métiers de la mer dans le Morbihan et est soutenue par la Région Bretagne dans le cadre de son AMI « les jeunes et la mer ». Il s’agit de présenter plusieurs séquences d’un film intitulé « les métiers de la mer ont un avenir » traitant des métiers de la petite pêche et des cultures marines en Pays d’Auray et réalisé par des élèves du lycée maritime avec le soutien du FEP4 et du Pays d’Auray. Sous l’œil de la caméra, des professionnels répondent aux jeunes, transmettent leur expérience des métiers et témoignent de leurs motivations, des activités, de l’économie, du développement durable et des formations.

La projection est suivie d’un débat entre le public et des professionnels venus partager leur expérience. A Auray, Alain Dréano, secrétaire général du Comité régional de la conchyliculture de Bretagne sud et Jean Piel, chargé de communication du Comité départemental des pêches maritimes et des élevages marins du Morbihan étaient aussi accompagnés de Thomas Perrin, l’un des 3 lycéens qui ont participé au tournage du film.

Si la majorité de ces jeunes du Pays d’Auray connait la mer, bon nombre d’entre eux méconnaissent les activités économiques du domaine maritime, en particulier la pêche et la conchyliculture. Certains y sont toutefois plus sensibles, ayant un parent, un voisin dans le métier. Leurs questions portent sur les diplômes, le rythme de travail, le lien avec la nature, l’indépendance et la liberté et bien sûr le salaire. Au Forum des métiers d’Auray, une dizaine de jeunes ont ainsi exprimé le souhait d’en savoir plus sur les formations aux métiers de la pêche et des cultures marines et déjà quelques uns savent qu’ils en feront leur métier d’avenir.

Une prochaine rencontre est programmée au lycée professionnel maritime et aquacole à Étel le 21 mai. Organisée en partenariat avec la Maison de l’emploi et des formations et Pôle emploi, elle sera cette fois destinée aux jeunes adultes.


Lycée professionnel maritime et aquacole d'Etel
enveloppe Imprimante Partager sur : partager sur Twitter partager sur Viadeo partager sur Facebook partager sur LinkedIn partager sur Delicious

JIFMAR acquiert un 6ème navire et s’ancre à Brest

JIFMAR OFFSHORE SERVICES a confirmé l’acquisition d’un multicat de 24 m le 10 avril, alors que l’armement participe en ce moment même à la convention internationale Thétis EMR à Brest.

Jif Breizh - Courtesy of Jifmar
Jif Breizh - Courtesy of Jifmar

Ce 6ème navire sous pavillon français bientôt baptisé JIF BREIZH, sera basé à Brest afin d’intervenir pour tous types de travaux offshore sur tout le secteur Manche et Atlantique. L’arrivée de ce navire marque l’ancrage à Brest de JIFMAR et s’inscrit pleinement dans la stratégie de développement du groupe. JIFMAR va également renforcer son effectif brestois pour soutenir ce développement.
 
JIFMAR est ainsi prêt à répondre aux nombreuses opportunités offertes sur le territoire et met son expertise pour la conception et la réalisation de tous types de travaux offshore au service de la navale civile ou de défense ainsi qu’au secteur en pleine croissance des énergies marines renouvelables.
 
Le navire, construit au chantier Neptune Shipyard, est ce jour même en service pour une intervention d’assistance de travaux fluviaux dans le port de Rotterdam pendant trois semaines. Ce premier contrat à proximité du chantier, permettra de valider techniquement le bateau et de le tester en conditions opérationnelles. Après Rotterdam, JIF BREIZH devrait pointer le bout de son étrave dans son port brestois à l’été.
 
Caractéristiques du navire :
Navire multifonctions (multi purpose vessel unrestricted)
Construction en 2013 - Homologation Bureau Veritas - Pavillon français (RF)
Longueur: 23.95 m          Largeur : 9.54m                                Tiran d’eau : 2.10m - Creux de 2.90m à 3.10 m
Tonnage: 164 (UMS)      Traction: 22 t
Moteurs principaux : 2xMITSUBISHI S12A2 de 634 KW à 1940 tr/mn
Vitesse : 10 nœuds
Grue hydraulique HS ACK210HE3 de 170t/m
Treuil principal KA-20-H-TR  e 70t de traction


Site Internet Jifmar
enveloppe Imprimante Partager sur : partager sur Twitter partager sur Viadeo partager sur Facebook partager sur LinkedIn partager sur Delicious

“Les pratiques d’achats dans le secteur des énergies marines renouvelables”

Réunion de présentation du guide MERiFIC en marge de la convention internationale THETIS EMR Jeudi 11 Avril, de 10h30 à 12h, à Brest (salle des expositions Penfeld).

Merific
Merific

LE PROJET MERIFIC
MERiFIC est un projet européen reliant les territoires de la Cornouailles anglaise et du Finistère à travers le programme INTERREG IVA France – Manche – Angleterre, financé par le Fonds Européen de Développement Régional. Le projet vise à favoriser l’adoption des énergies marines renouvelables en Cornouailles et en Finistère, avec un focus particulier sur les territoires insulaires des îles Scilly et du Parc Naturel Marin d’Iroise.

C’est à la fois dans le cadre de ce projet, et de la convention d’affaires THETIS EMR que le Technopôle Brest Iroise et le Cornwall Marine Network basé en Cornouailles, vous invitent à participer à la réunion de présentation du guide sur « Les pratiques d’achat dans les EMR » / « Procurement code of Practice».
Ce document de 70 pages, principalement destiné aux PME, a été conçu comme un guide de bonnes pratiques quant à la recherche de nouveaux marchés mais également au positionnement des entreprises dans la chaîne de valeur des énergies marines renouvelables.

PRATIQUES D’ACHATS DANS LES ENERGIES MARINES RENOUVELABLES
Cette réunion, qui se tiendra en anglais, sera également l’occasion de connaître le point de vue sur cette question de deux acteurs importants : AREVA WIND, dont la responsable achats, Anne Tran, évoquera le modèle d’achats d’AREVA WIND et le processus de sélection des fournisseurs, les attentes que le turbinier peut avoir vis-à-vis des entreprises locales… Dans un second temps, ce sera Yann-Hervé De Roeck, Directeur Général de FRANCE ENERGIES MARINES, qui abordera le soutien que peut apporter aux entreprises l’Institut d’Excellence en Energies Décarbonnées.

Communiqué de presse par Jérémie Bazin, Technopôle Brest-Iroise - 5 avrl 2013


Site internet du Technopôle Brest-Iroise :
Site internet du projet MERiFIC :
Download : [pdf] Communiqué de presse et programme de présentation (559,65 ko)
enveloppe Imprimante Partager sur : partager sur Twitter partager sur Viadeo partager sur Facebook partager sur LinkedIn partager sur Delicious

5e édition du Festival international de films Pêcheurs du Monde de Lorient : le souffle de l’océan !

Downeast
Downeast

Le souffle de la résistance des peuples de la mer, d’une vision d’avenir  et de la créativité…venu de l’océan a marqué la 5e édition du Festival international de films Pêcheurs du monde à Lorient. Du 19 au 24 mars 2013,  43 films sur 18 pays du monde ont été projetés dans les salles  Océanis à Ploemeur, Cinéville  et Ricoeur à Lorient. Ils ont donné lieu à des débats et rencontres avec  8 réalisateurs venus de France, de l’Inde, du Canada, mais aussi des représentants de la pêche, des scientifiques de la mer, des écologistes…  Avec  plus de  2500 entrées il s’agit d’un vrai succès.
Le palmarès de cette 5e édition du FESTIVAL INTERNATIONAL DE FILMS PÊCHEURS DU MONDE DE LORIENT inscrit celui-ci comme un évènement culturel d’importance. Le prix du long métrage du Festival a été donné par le jury des professionnels et le jury des lycéens à « Downeast »  des américains  D.Redmond  et A. Sabin. Cette unanimité résulte de la force de ce film d’investigation mené avec une grande rigueur, des recherches minutieuses pour traduire l’énergie de ces hommes de la Nouvelle Angleterre pour sauvegarder leur emploi lié à la pêche artisanale.  Le prix du court métrage a été attribué par le jury professionnel à « Pirate fisherman in South Africa » de S. Christensen : des pêcheurs exclus de zones de pêches donc considérés comme pirates obtiennent gain de cause auprès de la justice du pays par leur lutte. Contre les lois injustes et la puissance financière, la résistance des pêcheurs a gagné.  Le jury jeune a choisi  de distinguer « Huis clos en mer d’Ecosse » d’A. Castier et de T. Bouilly. Ce film nous fait partager le quotidien solidaire de ces pêcheurs de Lorient sur un chalutier en mer d’Ecosse. Tous ces films témoignent de la résistance des peuples de la mer à défendre leur dignité et leurs droits de vivre  face aux mécanismes des logiques financières des sociétés  multinationales et des banques qui veulent imposer un système qui brutalisent les hommes et l’environnement.
Les 2 jurys  ont voulu distinguer le film franco américain« Léviathan » de V.Paravel et de L. Castaing Taylor, ainsi que « Tagikaks, once where hunters » de la finlandaise K.Jääskeläinen  en leur accordant une mention spéciale. Dans une démarche créative et novatrice, le 1er film est un requiem poétique radical qui  résonne comme la fin d’un monde mécanique dévoreur des hommes et de la nature, tandis que  le 2d livre avec beaucoup de pudeur  la parole d’un peuple de la Russie arctique dont la culture et le mode de vie séculaire semblent condamner. De manière différente,  la  force poétique de leur écriture cinématographique  entraine au-delà d’un spectacle dans une sorte de parcours qui mobilise l’être humain, corps et âmes.  
De nombreux films ont aussi ouvert des pistes pour l’avenir et porter l’enthousiasme des jeunes à croire dans le métier de pêcheur et à inventer un nouveau rapport de l’homme à la mer. La créativité a été une richesse de ce festival tant dans la création cinématographique que dans les propositions avancées.
Cette 5e édition a connu un franc succès par la présence d’un public  nombreux et impliqué, mais aussi  par celle de décideurs  politiques et économiques du pays de Lorient, du Morbihan  et de Bretagne, par la présence de nombreux réalisateurs et représentants du monde du cinéma. Tous ont pris date pour la 6e édition en mars 2014 sans hésitation.

Jacques Chérel  secrétaire du Festival


Le site du Festival
Download : [pdf] Le Palmarès 2013 du festival Pêcheurs du Monde (334,87 ko)
enveloppe Imprimante Partager sur : partager sur Twitter partager sur Viadeo partager sur Facebook partager sur LinkedIn partager sur Delicious

Le CAYOLA sera baptisé aux Sables d’Olonne samedi 30 mars

7ème senneur de la flottille de l’Armement coopératif artisanal vendéen (Acav), le Cayola est le tout premier bateau de pêche de construction française spécialement conçu pour la pratique de la senne danoise.

Cayola à Concarneau
Cayola à Concarneau

Jusque là, chantiers et armateurs s’étaient contentés de transformer des chalutiers pêche arrière pour les adapter à la senne danoise.

Dessiné par le cabinet d’architectes Mauric et construit au chantier Piriou à Concarneau, le Cayola, grâce à cette technique de pêche devrait permettre à l’armement de pêcher du poisson de meilleure qualité et de réaliser des économies de carburant significatives (jusqu’à 60% par rapport au chalutage classique). Cayola sera baptisé dans son port d’attache aux Sables d’Olonne samedi 30 mars pour le grand bonheur de l’armement et de son patron et co-armateur, Mickael Baud.

Caractéristiques du Cayola : 21.9 mètres de long pour 7.3 mètres de large, avec un creux de 3.5 mètres au pont principal. Coque acier et superstructure en aluminium. Propulsion 2 moteurs Baudouin 6W 126M de 191 kW chacun Vitesse de 10.5 noeuds environ. Cale à poisson de 55 m3 avec une température à 0°C 7 membres d'équipage.


enveloppe Imprimante Partager sur : partager sur Twitter partager sur Viadeo partager sur Facebook partager sur LinkedIn partager sur Delicious

Kit pédagogique pour sensibiliser les collégiens à la mer : Une classe, un navire avec Capitaine Corentin

Invité surprise de la journée porte ouverte du lycée professionnel maritime du Guilvinec samedi 23 mars 2013, Capitaine Corentin est le « fil rouge » d’une initiative pour sensibiliser les jeunes bretons à la culture et à l’économie maritime.

Présentation de Capitaine Corentin
Présentation de Capitaine Corentin

Environ 80 jeunes de 15 à 19 ans se sont déplacés au lycée maritime lors de la journée porte ouverte du 23 mars dernier.Les jeunes et leurs familles ont pu faire la connaissance, en avant-première avec Capitaine Corentin dont l’aventure maritime a débuté sur les bancs du lycée maritime, au Guilvinec. Ce personnage a été dessiné avec talent par Cyril Le Goualher, plasticien et enseignant au lycée maritime. Les jeunes visiteurs se sont montrés enthousiastes face à ce personnage aux allures de marin jeune et romantique, son goéland Spoum sur l’épaule. Capitaine Corentin sera le guide qui fera découvrir aux collégiens du Finistère certains aspects du monde maritime dès la rentrée prochaine. Le lycée est convaincu qu'il saura susciter des vocations auprès de jeunes qui a leur tour, choisirons la mer comme métier.

Une classe, un navire avec Capitaine Corentin
La Région Bretagne a lancé un AMI intitulé «les jeunes et la mer» suite à une étude, réalisée en 2010 auprès de collégiens et lycéens bretons, qui montre que leur représentation de la mer, espace de détente et de loisirs, est souvent éloignée des réalités économiques. La réponse du Lycée professionnel maritime du Guilvinec est de proposer aux collégiens du Finistère, une mallette pédagogique intitulée «Une classe, un navire» Mallette pédagogique. Les collégiens de 4ème et 3ème découvriront les différentes activités maritimes via une présentation, par un animateur du lycée, d’Haliotika ou du Comité des pêches, d'un site internet de trafic maritime en temps réel. Ils pourront choisir, à l'issue de cette présentation, un navire qu'ils suivront toute l'année. Dans un second temps, les enseignants utiliseront un kit pédagogique développé sous l'égide du lycée permettant d'aborder avec les élèves le sujet maritime sous tous les angles (géographie, maths). Dans un troisième temps, les élèves pourront rentrer en contact, avec le navire "partenaire", choisi et poser des questions à l'équipage, abordant ainsi l'angle économique de la mer. Dans certains cas, ils pourront aller à la rencontre des professionnels à l’occasion d’escales dans les ports du Finistère. A l’issue de l'année, un partage d'expériences sera organisé entre classes, les collèges seront sollicités pour participer à une journée d'échanges et de présentation des travaux dans les locaux d'Haliotika.

Parcours initiatique à travers des navires emblématiques du Finistère.
Capitaine Corentin part du port de Brest à bord de soin ligneur. Il croisera le patrouilleur militaire Pluvier, un porte-conteneur, le Molenez qui ravitaille les îles du Ponant, la barge Triskell, l’Abeille Bourbon, le Cap Finistère, le Bara Ar Vicher ou encore un voilier de course au large au départ de la transat Brest-Maritinique… des navires en situation, en lien avec l’actualité et les activités maritimes au large du Finistère. Capitaine Corentin fera découvrir la navigation, les aires marines protégées, le transport maritime, la réparation navale… au fil d’anecdotes.

Référenciel des collèges
Une classe, un navire a été conçu de façon à suivre le référentiel du programme des classes de 4ème et 3ème. L’équipe travaille en lien avec les enseignants des collèges et le contenu de la mallette est validé par l’inspection académique. Le Rectorat d’académie a d’ailleurs participé, avec les services de la Région et la DIRM NAMO à la validation des différents projets et s’est engagé à les suivre et les soutenir notamment en jouant un rôle de relai auprès des collèges via son Intranet.

Légende photo : De gauche à droite second plan: Marc Bigot, CDPMEM du Finistère, Cyril Le Goualher, Françoise Kermarec le la DIMER à la Région Bretagne et Romain Le Bleis, chargé  de communication du CDMPEM 29. - Au premier plan : Franck Le Rhun, rédacteur (vie scolaire) et Geneviève Obelleiro, responsable communication du lycée pilotes du projet.

Suivre Capitaine Corentin sur la page Facebook une classe un navire
Découvrir les 16 projets retenus par la Région Bretagne pour "Les jeunes et la mer "
enveloppe Imprimante Partager sur : partager sur Twitter partager sur Viadeo partager sur Facebook partager sur LinkedIn partager sur Delicious

IFM Bretagne Sud : une série de rencontres sur le thème du Zéro Rejet en 2013

Le comité de Bretagne Sud de l'Institut français de la Mer basé à Lorient compte de nombreux adhérents concernés ou intérressés par le contexte actuel de la Réforme de la Politique Commune des Pêches qui se met en place pour 2014.

Un des enjeux déjà acté par le parlement européen est l’objectif du zéro rejet, ou du moins d’une diminution des rejets applicable dès le début de la réforme.

L'IFM Bretagne Sud a donc souhaité  que les diverses rencontres organisées au cours de cette année se fasse avec ce fil rouge : « l’objectif zéro rejet. » 

Chaque rencontre, donnera lieu à une synthèse qui viendra alimenter le contenu d’une présentation qui sera organisés au salon ITECH’MER qui se tiendra les 17, 18 et 19 octobre 2013 à Lorient. l'IFM y fera intervenir notamment Ifremer et un technicien de la réforme de la PCP qui pourra expliquer cette question du Zéro Rejet.

Un premier rendez-vous en mars a eu lieu avec Benoît Guérin, secrétaire général du CCR Sud qui a présenté le projet SIMBAD.

La prochaine rencontre aura lieu avec Maurice Benoish, président de la SEM Keroman, le 10 avril à 18h à l'amphi d'Ifremer Lorient (sur invitation). Il parlera des investissements du port de pêche dans des équipements de valorisation des produits de la pêche et des projets pour mettre en place une filière de stockage et de traitement des coproduits et rejets.

Puis, Mardi 30 avril: RDV avec le mareyage et la première transformation ; quelle voie de valorisation pour les rejets… Avec Patrice Besnard, président de l’association des mareyeurs de Lorient, Franck Haberzettel de la société Marine Harvest et un représentant de Bioceval/Saria qui collecte des sous-produits de filetage

Lundi 10 juin à 18h00 : RDV avec les producteurs : Qu’implique le zero rejet pour les producteurs ? les intervenants témoigneront de l’état actuel des rejets en lien avec leur activité, de ce qu’impliquerait l’application d’une telle réglementation sur leur activité, des contraintes, des solutions envisagées… : Comment anticiper ou faire face à cette nouvelle réglementation qui se profile ? Comment gérer les rejets à bord ou diminuer les rejets ? (sous-produits et prises accessoires)

Les rencontres se poursuivront jusqu'au salon Itech'Mer

 


Pour participer, adhérer, contactez Bernard Claverie, président du Comité Bretagne Sud de l'IFM
Download : [pdf] Bulletin d'adhésion 2013 à l'IFM (159,80 ko)
enveloppe Imprimante Partager sur : partager sur Twitter partager sur Viadeo partager sur Facebook partager sur LinkedIn partager sur Delicious

BPN, CLUSTER INDUSTRIEL ATTRACTIF

Son annuaire 2013 à peine diffusé, Bretagne Pôle Naval compte déjà une dizaine de nouveaux adhérents depuis le début de cette année et fédère aujourd’hui 115 entreprises.

BPN, cluster industriel
BPN, cluster industriel

Actimar, AMO Agence maritime de l’ouest, le chantier de Bretagne sud, l’ENSTA Bretagne, FOB LOG, IPL l’Interprofession du port de Lorient, les établissements Le Pocher … ont rejoint BPN.

Ces entreprises de Bretagne l’ont bien compris, la compétitivité passe par le regroupement et la mutualisation des compétences et savoir-faire. Bretagne pôle naval propose ainsi une approche globale pour innover, concevoir, réaliser et maintenir les différents projets des armateurs et grands donneurs d’ordres dans les secteurs Naval, EMR et Oil & Gas. S’appuyant sur cette dynamique industrielle compétitive et des infrastructures industrielles et portuaires dimensionnées, les 115 entreprises de BPN présentent une offre de produits et services alliant qualité, sécurité, fiabilité et performance sur l'ensemble de la chaine de valeur.

Une dynamique industrielle qui s’illustrera lors de la Convention Internationale des ENERGIES MARINES RENOUVELABLES THETIS à Brest les 10 et 11 avril prochains. Le cluster industriel BPN y valorisera le savoir-faire et les compétences de ses entreprises qui se sont engagées dans le développement de cette filière émergente.


En savoir plus sur Breatagne Pôle Naval
enveloppe Imprimante Partager sur : partager sur Twitter partager sur Viadeo partager sur Facebook partager sur LinkedIn partager sur Delicious

Le MAYFLOWER J fait le printemps chez MARINELEC

Supervision des moteurs
Supervision des moteurs

En ce début d’année 2013, Marinelec technologies s’est vu confier la refonte de la centrale d’alarmes du Yacht «MAYFLOWERJ ».

En effet, AGC marine télécom basée à Antibes, partenaire privilégié de l’armateur, a retenu Marinelec Technologies pour sa solution simple, fiable et ergonomique. :
• Simple de par l’utilisation de matériels modulaires permettant de s’adapter facilement aux contraintes environnementales
• Fiable de par ses modules robustes permettant une maintenance à chaud avec continuité de service
• Ergonomique de par ses synoptiques intuitifs contrôlés par écrans tactiles
Ce projet conforte Marinelec Technologies dans son expertise dans le domaine du Yacht.


En savoir-plus sur la Supervision et le savoir-faire de Marinelec Technologies
enveloppe Imprimante Partager sur : partager sur Twitter partager sur Viadeo partager sur Facebook partager sur LinkedIn partager sur Delicious

Page(s):  1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30