Actualités Maritimes

02 Mars 2015

Les chantiers Bernard mettent à l’eau leur premier voilier hauturier

Diversification et innovation boostent les chantiers qui après ce yacht de luxe de 18 m doivent démarrer prochainement la construction du chalutier futuriste Mégaptère.




Pour la première fois de son histoire, les chantiers Bernard ont construit une unité de plaisance, Le Centaure II.

Dessiné par l’architecte Frédéric Neuman, ce voilier hauturier de 18 m aux lignes sobres et élégantes, à l’étrave droite possède aussi de petits hublots rectangulaires qui donne un côté vintage.

Moderne et robuste, Le Centaure II est un bateau hybride doté d’une double propulsion et pouvant atteindre une vitesse de 9 nœuds. Optimisé pour le grand large, il peut accueillir 6 passagersdans 3 confortables cabines équipées pour de longues croisières. Mis à l’eau à Locmiquélic jeudi 19 février, il a été mâté mercredi 25 février. La société lorientaise Lorima a pris en charge la fabrication du mât carbone qui peut porter 40m2 de voilure. Ses essais en mer auront lieu courant du mois de mars et il sera livré à son propriétaire fin mars à Brest, son port d'attache.

Ce beau projet de 2 millions d’euros permet aux chantiers Bernard de prouver sa capacité d’adaptation et sa force d’innovation. Grâce à la construction de ce trawler, l’entreprise familiale peut dorénavant se positionner sur le marché de la plaisance et diversifier son offre tout en s’appuyant sur son expertise dans la construction de bateaux de pêche, de vedettes de sauvetage et de pilotines.

Dimension du bateau :

Longeur hors tout : 18m    
Longueur à la flottaison : 17,90m
Largeur hors tout : 4,80m
Largeur à la flottaison : 4,55m
Tirant d’eau : 1,20m
Tirant d’air : 19,5m
Motorisation : 2x150kW
Autonomie à 10nds : 1500 miles
Autonomie à 9 nœuds de moyenne : 2500 miles

Autre projet innovant des chantiers Bernard de développer, le Mégaptère, premier chalutier à 3 coques en Europe,  devrait entrer en construction fin 2015.
Ce chalutier trimaran en polyester sera plus confortable et plus sûre pour l’équipage, plus léger, plus stable, insubmersible et permettra une réduction de la consommation de gazole de 30%. Ce projet d’environ 3 millions d’euros, labellisé par le Pôle Mer Bretagne Atlantique, est notamment réalisé en partenariat avec l’Ecole centrale de Nantes et l’Institut maritime de prévention de Lorient.

Avec un plan de charge garanti jusqu’à fin 2016, un bel avenir est en perspective pour les chantiers Bernard ! 


En savoir plus

Retour