Actualités Maritimes

02 Mars 2015

Le modèle durable du port de pêche de Lorient-Keroman séduit le Maroc

La délégation lorientaise sur le stand du port de pêche de Lorien-Keroman à Halieutis
La délégation lorientaise sur le stand du port de pêche de Lorien-Keroman à Halieutis
Les loriantais visitent le port d'Agadir
Les loriantais visitent le port d'Agadir
Salon Halieutis Agadir 2015
Salon Halieutis Agadir 2015

Du 17 au 20 février dernier, Lorient et Boulogne, les deux premiers ports de pêche en France, se sont rendus à Agadir pour la 3ème édition du salon Halieutis, rendez-vous international dédié aux différents métiers de la pêche maritime, de l’aquaculture et des industries de la pêche.

Patrons de pêche, comité des pêches, coopérative maritime, centres de formation, gestionnaires portuaires, instituts techniques de valorisation des produits de la pêche, mareyeurs, transformateurs et entreprises de construction et réparation navale se sont tous réunis pour cet évènement. Au cours de ce salon, l’ancien ministre, Frédéric Cuvillier, a fait profiter les délégations de son carnet d’adresses bien rempli.

Dans le cadre du partenariat entre Lorient-Keroman et l’Office National de la Pêche du Maroc (ONP), une vingtaine d’élus et professionnels de la pêche lorientaise, ont ainsi pu rencontrer des armateurs de pêche industrielle marocains. L’objectif de ce déplacement était de faire la promotion du port de pêche Lorient-Keroman, et de son modèle de port durable et responsable, de son savoir-faire et de ses compétences. Pari réussi puisque la délégation a réussi à prendre des contacts intéressants, à nouer des partenariats ou encore, à préparer des affaires. La position du port de pêche de Lorient-Kéroman sur le marché halieutique est désormais renforcée.

Les délégations boulonnaise et lorientaise ont pu également visiter les points de débarquement d’Essaouira et Agadir, les ports de pêche les plus importants au Maroc. L’Afrique du nord a ainsi prouvé qu’elle a les mêmes préoccupations de durabilité et de traçabilité de la pêche que l’Europe et montré qu’elle peut être un partenaire de qualité. Et cela, Maurice Benoish, président de la SEM Lorient-Keroman, l’a bien compris : « Le Maroc est un pays où l’on parle français, on y pêche les mêmes espèces que dans le golfe de Gascogne, c’est plus proche de nous que certains pays comme la Norvège, d’où l’on importe chaque jour du poisson. Nous n’avons donc aucune raison de ne pas nouer de relations privilégiées avec eux, d’autant qu’ils sont demandeurs ». Pour continuer sur cette belle lancée de partenariats, une délégation de pêcheurs marocains doit se rendre à Lorient la première semaine de mars afin de formaliser des contrats pour l’achat de matériel avec des entreprises locales.

Sur le salon, la SEM Lorient-Keroman a exposé son savoir-faire et y a associé IDmer, les Docks et Entrepôts maritimes de Keroman (DEMK) et le Centre européen de formation continue maritime (CEFCM). Certains membres de la délégation sont aussi intervenus aux tables rondes en tant qu’experts.


Le site du port de pêche de Lorient

Retour