Actualités Maritimes

15 Nov 2010

SALON EURONAVAL: UNE VITRINE DU SAVOIR-FAIRE LA FILIERE NAVALE EN BRETAGNE

Bretagne Pôle Naval à Euronaval -photo Sea to sea
Bretagne Pôle Naval à Euronaval -photo Sea to sea
EURONAVAL a fermé ses portes le 29 octobre. Pour Bretagne Pôle Naval, ce salon International est l’opportunité de rencontrer les clients potentiels et principaux donneurs d’ordres, en particulier les marines étrangères...

... c'est aussi l'occasion de leurs présenter tous les moyens industriels et humains que la filière navale bretonne peut mettre à leur disposition.

EURONAVAL est une véritable vitrine du savoir-faire et des compétences des industries de l’ingénierie et de la construction navale militaire. Que ce soit sous la bannière de Bretagne Pôle Naval ou du Pôle Mer Bretagne, la région était fortement représentée ; à juste titre, comme l’a souligné Jean-Yves Le Drian, Président du Conseil Régional, qui a passé toute une journée avec les entreprises du groupement : «Nous sommes l’une des premières régions maritimes d’Europe. D’importantes réalisations techniques et militaires sont présentées ici par les nombreuses industries de l’ingénierie et de la construction navale bretonnes. La Région se doit de soutenir Bretagne Pôle Naval et le Pôle Mer Bretagne. Ce sont des clusters qui traduisent la volonté collective de relever le défi de l’avenir technologique maritime de la Bretagne. BPN est un groupement d’industriels qui doivent mutualiser les moyens d’action pour répondre aux marchés d’aujourd’hui et de demain et le Pôle Mer développe l’innovation et la recherche de process qui permettent à la Bretagne d’être au rendez-vous de la maritimité du 21ème siècle. C’est la raison pour laquelle la Région, puissance publique est partenaire de ces deux outils. »

Pour ces deux acteurs de la filière navale en Bretagne, le salon à aussi été l’occasion de se réunir avec la Région et l’Agence Economique de Bretagne pour travailler sur les actions communes. Bretagne Pôle Naval et le Pôle Mer Bretagne sont impliqués dans les projets de navires du futur et d’autres axes de Recherche et Développement dans le maritime, mais aussi sur le marché des énergies marines renouvelables, ou encore de l’Oil &Gas.

Douze entreprises en synergie sous la bannière de Bretagne Pôle Naval :

Assystem, Ateliers Normand, Eurodoc, Glehen, Navtis, NKE Instrumentation, Piriou, Sobec, Sofresid Engineering, Spie Ouest Centre, Studec et Timolor-Leroux et Lotz étaient présents sur le stand de BPN.
«La participation collective et la synergie entre les entreprises est le positionnement idéal : cela donne du poids à chacun des acteurs de la filière et permet de dynamiser les réseaux et de vendre un véritable savoir-faire régional. Car à plusieurs on est plus fort » précise Stéphane Doll, Chargé d’affaires navires militaires pour Piriou. «Être sur le stand de BPN permet d’avoir un dénominateur commun au milieu naval en Bretagne. Cela nous conforte comme une entreprise bien intégrée dans le tissu économique régional. L’ingénierie s’inscrit dans ces métiers. La présence de nombreuses entreprises du groupement permet aussi de capter l’attention de grands clients et d’institutionnels ». ajoute Sofresid Engineering. De l’avis de tous, cela facilite la prise de contacts et donne une meilleure visibilité et plus de notoriété à l’entreprise.

Des contacts prometteurs:

Les marchés militaires sont une cible nouvelle pour le Chantier Naval Glehen. L’entreprise en a fait une première approche au cours de ce salon. Gaël Guillemin, adjoint de direction du chantier est très satisfait : «nous avons pu prendre quelques contacts sur le marché national pour divers projets auxquels nous allons répondre. Ce salon a été très instructif et nous a permis de développer notre réseau grâce à la présence des interlocuteurs indispensables pour travailler sur les marchés de défense. Les contacts sont d’autant plus facilités par la dynamique du groupement»
Ateliers NORMAND, qui vient de recruter des chargés d’affaires navires militaires a pu rencontrer ses clients et ses partenaires mais aussi nouer de nouveaux contacts pour la motorisation de navires neufs, tant dans le domaine civil que militaire.
Piriou revient du salon avec de nombreux contacts et des projets de navires neufs (60%) et de réparation et MCO (40%). Les demandes concernent essentiellement des patrouilleurs et des bateaux de service à forte valeur ajoutée.
Anne-Marie Cuesta, responsable de l’établissement Sofresid Engineering de Lorient indique que «le salon permet d’échanger et de faire connaitre l’ensemble des compétences d’ingénierie aussi bien à nos clients emblématiques comme DCNS mais également de nouer des contacts commerciaux notamment dans le domaines des Energies Marines Renouvelables. Nos responsables développement Naval / Offshore et Grand compte ont été présents sur le stand de BPN, ainsi pas moins de 8 de nos Ingénieurs spécialistes et chargés du développement ont pu faire connaitre nos domaines d’activités et dans un même temps approfondir ou découvrir la richesse des compétences et les opportunités commerciales du Grand Ouest dont celles de la région Bretagne…»

Des marchés à l’export

De nombreux contacts ont été amenés par les délégations conduites par la Direction Générale de l’Armement. L’envoi des informations en amont du salon par le groupement a permis aux visiteurs d’identifier les entreprises qui les intéressaient. Stéphane Doll, de Piriou, estime à plus de 80 % la cible de visiteurs étrangers rencontrés par le biais de ces délégations. Même constat pour Navtis qui se félicite de pouvoir ainsi être mis en relation avec les marines internationales.
Jacques Dubost, Président de Bretagne Pôle Naval a accueilli sur le stand des délégations d’Arabie Saoudite, du Congo, de l’Angola, de l’Algérie ou encore de Russie. Des contacts ont été pris avec des sociétés américaines et un certain nombre de chantiers bretons se rendront prochainement en Louisiane pour l’International Workboat Show.

Vitrine technologique

Bernard Corvaisier, président de Navtis, l’affirme : «En tant qu'intervenant du secteur défense, il faut être a Euronaval. Le salon est une vitrine technologique qui permet de voir les évolutions des navires et des équipements et de préparer l'entreprise à ces évolutions ». Pour les jeunes professionnels de Sofresid, c’est un salon « d’un haut niveau technologique ». Certaines entreprises du groupe envisagent d’y présenter plus de matériel à l’image de Sobec qui présentait la maquette d’un nouveau BIM (bâtiment d’instruction à la manœuvre) ou de NKE qui présentait son tout nouveau profileur autonome largable « Paola ».

Beaucoup d’entreprises de la filière navale sont entrées dans le marché militaire par la porte du MCO (Maintien en Condition Opérationnelle) mais se positionnent aujourd’hui, comme de véritables acteurs de la construction navale militaire, en prenant part notamment au projet Hermès de DCNS : construction de l’OPV de type Gowind dont le premier exemplaire sera mis à disposition de la Marine Nationale. Pour promouvoir ce savoir-faire régional, DCNS sera d’ailleurs présent au salon Maritima sur le stand de Bretagne Pôle Naval, dont c’est le prochain rendez-vous, du 8 au 11 décembre 2010 (stand F26-Hall 5-1).

Plus d'informations sur le site Web d'AZIMUT