Actualités Maritimes

31 Mai 2012

UN NOUVEAU PRESIDENT A LA TOULINE

Anne Le Page SG  et Cédric Boissaye, président de LA TOULINE
Anne Le Page SG et Cédric Boissaye, président de LA TOULINE
Vendredi 25 mai 2012 La TOULINE a tenu son Assemblée Générale annuelle au cours de laquelle elle a présenté son nouveau président, Cédric BOISSAYE.


Après 11 ans de présidence Armel Le STRAT a souhaité passer la main. Le Conseil d’Administration du 16 mars 2012 a donc procédé au renouvellement de son bureau. Ont été élus pour un mandat de 4 ans :
- Cédric BOISSAYE, Président,
- Bernard VANIER et Armel Le STRAT, Vice-présidents
- Evelyne ILIOU et Yves Le CAM, Trésoriers.

C'est un changement dans la continuité puisqu' Armel Le STRAT reste memmbre du bureau et que son succésseur, Cédric BOISSAYE est administrateur de l’association depuis 2003.

Cédric BOISSAYE, 39 ans, capitaine de marine marchande est issu de la filière voile professionnelle. Diplômé du Brevet d’Etat Voile Habitable, du brevet Patron de Plaisance Voile et du brevet Capitaine 500, Cédric a patronné de 2000 à 2004 la Goélette La Recouvrance, ambassadeur de la ville de Brest.
Par la suite il a poursuivi sa navigation en tant que capitaine successivement pour une compagnie de vedettes à passagers reliant Ouessant, puis pour la compagnie SNRH (remorquage portuaire), et enfin pour la société marseillaise JIFMAR Offshore Services (navires de soutien offshore). Depuis septembre 2011, à l’ENSM de Nantes, il est en formation pour l’obtention du brevet capitaine 3000.

Cette assemblée générale a mis en évidence le travail de titan réalisé par La TOULINE qui, rappellons-le est une association reconnue d'utilité publique depuis 2010. Mais les comptes de l'association sont dans le rouge malgré une gestion drastique et un legs reçu d'une veuve d'un officier de Marine Marchande. La TOULINE fonctionne grâce à des équipes de bénévoles avec un budget de 200 000 euros par an alimenté en grande partie par l'Etat et les collectivités et un tiers par les cotisations des adhérents. Mais cela ne suffit pas : Les missions de l'association de solidarité, le placement des marins, la recherche d'embarquements pour des stagiaires, la promotion des métiers, l'accompagnement dans la VAE... et la formation sont peu ou pas rémunérées. La cotisation pour un marin officier est de 80 euros pour 2 ans. De leur côté, les armateurs qui bénéficient aussi de nombreux services, cotisent sur la base du volontariat. Un membre "bienfaiteur" donne 300 euros par an, dont la moitié est déductible des impots.. Une mobilisation de la profession semble donc s'imposer pour permettre à l'association de continuer son nécessaire travail.

En direct d'outre-mer via skype, Armel Le Strat a rappelé les enjeux de l'association pour les années à venir : "Les activités de la TOULINE sont bonnes, malgré un contexte économique difficile. Ce sont des activités nécéssaires. Nous devons aujourd'hui face à la baisse des placements, trouver des idées nouvelles pour tous les marins, matelots, officiers et surtout pour les élèves. Tous les élèves, ceux des écoles de marine marchande, les jeunes de la navale mais aussi ceux des lycées maritimes. Pour cela, nous devrons nous adaptéer à la demande du monde maritime international et dépasser nos frontières."

L’année 2012 se présente comme une année charnière au cours de laquelle l’Association entend maintenir son niveau d’engagement et de professionnalisme qui a abouti en juillet 2010 à sa reconnaissance d’Utilité Publique.
Officialiser son travail sur l’orientation, promouvoir les métiers de la mer, communiquer et accompagner les démarches de Valorisation des Acquis de l’Expérience sont les axes majeurs que La TOULINE s’est fixée pour 2012.

Grâce à la confiance toujours renouvelée de ses partenaires (notamment Etat – Régions BRETAGNE et PACA – Départements dont le FINISTERE et le MORBIHAN – Communautés d’agglomération de BREST et LORIENT - AGEFOS-PME) La TOULINE maintien avec conviction son cap et aborde 2012 avec de nouveaux projets.
La TOULINE a ainsi répondu à un « Appel à Manifestation d’Intérêt » lancé par la Région Bretagne pour sensibiliser le jeune public (classes de primaire) aux métiers de la mer, à travers notamment un film éducatif et ludique.

De même un suivi des allocataires du Revenu de Solidarité Active est assuré grâce à un financement de l’OPCA AGEFOS-PME afin de permettre à des personnes écartées du marché de l’emploi et souvent désocialisées de retrouver une situation.
Enfin une convention signée avec l’Ecole Nationale Supérieure Maritime (ENSM) va permettre de faciliter l’accompagnement des élèves dans leur stage d’application, notamment par des embarquements sur des navires sous pavillon étranger, essentiellement européen, dans le respect des conditions sociales en vigueur en France.

 

en savoir plus sur la TOULINE