Actualités Maritimes

08 Avril 2013

5e édition du Festival international de films Pêcheurs du Monde de Lorient : le souffle de l’océan !

Downeast
Downeast

Le souffle de la résistance des peuples de la mer, d’une vision d’avenir  et de la créativité…venu de l’océan a marqué la 5e éeacute;dition du Festival international de films Pêcheurs du monde à Lorient. Du 19 au 24 mars 2013,  43 films sur 18 pays du monde ont été projetés dans les salles  Océanis à Ploemeur, Cinéville  et Ricoeur à Lorient. Ils ont donné lieu à des débats et rencontres avec  8 réalisateurs venus de France, de l’Inde, du Canada, mais aussi des représentants de la pêche, des scientifiques de la mer, des écologistes…  Avec  plus de  2500 entrées il s’agit d’un vrai succès.
Le palmarès de cette 5e édition du FESTIVAL INTERNATIONAL DE FILMS PÊCHEURS DU MONDE DE LORIENT inscrit celui-ci comme un évènement culturel d’importance. Le prix du long métrage du Festival a été donné par le jury des professionnels et le jury des lycéens à « Downeast »  des américains  D.Redmond  et A. Sabin. Cette unanimité résulte de la force de ce film d’investigation mené avec une grande rigueur, des recherches minutieuses pour traduire l’énergie de ces hommes de la Nouvelle Angleterre pour sauvegarder leur emploi lié à la pêche artisanale.  Le prix du court métrage a été attribué par le jury professionnel à « Pirate fisherman in South Africa » de S. Christensen : des pêcheurs exclus de zones de pêches donc considérés comme pirates obtiennent gain de cause auprès de la justice du pays par leur lutte. Contre les lois injustes et la puissance financière, la résistance des pêcheurs a gagné.  Le jury jeune a choisi  de distinguer « Huis clos en mer d’Ecosse » d’A. Castier et de T. Bouilly. Ce film nous fait partager le quotidien solidaire de ces pêcheurs de Lorient sur un chalutier en mer d’Ecosse. Tous ces films témoignent de la résistance des peuples de la mer à défendre leur dignité et leurs droits de vivre  face aux mécanismes des logiques financières des sociétés  multinationales et des banques qui veulent imposer un système qui brutalisent les hommes et l’environnement.
Les 2 jurys  ont voulu distinguer le film franco américain« Léviathan » de V.Paravel et de L. Castaing Taylor, ainsi que « Tagikaks, once where hunters » de la finlandaise K.Jääskeläinen  en leur accordant une mention spéciale. Dans une démarche créative et novatrice, le 1er film est un requiem poétique radical qui  résonne comme la fin d’un monde mécanique dévoreur des hommes et de la nature, tandis que  le 2d livre avec beaucoup de pudeur  la parole d’un peuple de la Russie arctique dont la culture et le mode de vie séculaire semblent condamner. De manière différente,  la  force poétique de leur écriture cinématographique  entraine au-delà d’un spectacle dans une sorte de parcours qui mobilise l’être humain, corps et âmes.  
De nombreux films ont aussi ouvert des pistes pour l’avenir et porter l’enthousiasme des jeunes à croire dans le métier de pêcheur et à inventer un nouveau rapport de l’homme à la mer. La créativité a été une richesse de ce festival tant dans la création cinématographique que dans les propositions avancées.
Cette 5e édition a connu un franc succès par la présence d’un public  nombreux et impliqué, mais aussi  par celle de décideurs  politiques et économiques du pays de Lorient, du Morbihan  et de Bretagne, par la présence de nombreux réalisateurs et représentants du monde du cinéma. Tous ont pris date pour la 6e édition en mars 2014 sans hésitation.

Jacques Chérel  secrétaire du Festival

Le site du Festival