Actualités Maritimes

04 Juin 2013

Le port de Concarneau organise sa modernisation pour que les activités navales perdurent

Vue aérienne Concarneau- crédit IPC
Vue aérienne Concarneau- crédit IPC
Face aux enjeux stratégiques pour la pérennisation de la navale à Concarneau, l'Interprofession s'organise en nommant un délégué général en charge du dossier stratégique des travaux portuaires.

L'IPC, Interprofession du port de Concarneau vient de nommer Michel KERSCAVEN, ancien co-gérant de la SEMCAR et cadre dirigeant du groupe VINCI, Délégué général en charge du dossier stratégique des travaux portuaires. un enjeux essentiel pour le développement économique de Concarneau et la périnnisation des activités de construction et réparation navales,

Pour les industriels de la navale à Concarneau, la modernisation des infrastructures et des outils portuaires est indispensable pour répondre aux exigences des armateurs et au marché dans un contexte où la concurrence européenne et internationale est pressante. Elles ont elles-mêmes déjà réalisés 8 millions d’euros d'investissements dans leurs moyens de production, la recherche et le développement. Aujourd'hui, la cale sèche, bien adaptée pour la mise au sec, demande à être complétée par une couverture à l’instar des cales concurrentes en Europe et dans le monde.

Une étude complète et détaillée a été réalisée à la demande de la CCI de Quimper, concessionnaire du port, en collaboration avec l’IPC. Elle sera prochainement transmise aux autorités concernées, dont le Conseil Général, propriétaire des équipements, le Conseil Régional, l’Etat, l’Europe, CCA, la Ville de Concarneau.

La mission est de taille pour le nouveau délégué général avec des travaux dont la durée est estimée à 4 ans et le montant à 21 millions d'euros.

Aujourd’hui, l’enjeu des responsables de l’IPC est de lancer avec la CCI de Quimper, concessionnaire du Port, un programme de rénovation des engins publics.

En savoir plus