Actualités Maritimes

05 Fév 2014

Yves Guirriec, 25 ans de maritimité portuaire

Yves Guirriec, OMM avec Jean-Luc Veille et Jean Toulliou
Yves Guirriec, OMM avec Jean-Luc Veille et Jean Toulliou
Lors de la cérémonie des vœux de la section du Morbihan du Mérite maritime, le 31 janvier à Keroman, Yves Guirriec a été décoré de la médaille de Chevalier de l'Ordre du Mérite Maritime, par Jean-Luc Veille,Administrateur en chef des Affaire Maritime

Né en 1963 à Brest, rien ne semblait destiner le jeune homme à une carrière maritime. "Je n’imaginais pas, il y a 25 ans, quand mon quotidien était fait d’intégrales triples et d’équations que ma carrière professionnelle me conduirait sur les quais de ports de pêche du Golfe de Gascogne." déclare, ému, Yves Guirriec, face à un grand nombre de professionnels venus saluer leur collègue au port de pêche de Keroman. 

De Pythagore à Neptune

En effet, "Youn", comme on l'appelle sur le port a obtenu un bac C à Pont-Labbé en 1982. Puis il se lance dans une prépa à Nantes, qu'il lâche au bout de trois mois, pour embarquer sur un chalutier langoustinier de Loctudy. Yves aurait donc été frappé par la foudre? Sont-ce des fibres maritimes transmises par son grand-père, pêcheur sur un misainier à Lesconil où il vit aujourd'hui? Et bien Jean-Luc Veille, venu l'honorer ce jour, a la réponse : c'est le livre « Le grand métier », écrit par Jean Recher, ancien capitaine de pêche de Fécamp, embarqué très tôt sur ces bateaux qui faisaient Terre-Neuve, qui a déclenché chez Yves" l'envie irrépressible d'arrêter de suivre ses cours pour embarquer à la pêche". Il embarquera successivement sur le « Jeanne Moysan », un 33 mètres de Concarneau dont il fera la dernière marée, puis sur un 24 mètres de Loctudy. Après 1 an passé comme matelot léger, Yves décide de retourner à la faculté et s'inscrit à Brest où il obtient brillamment un DEUG de maths ; il intègre alors un cycle universitaire à l’École Centrale de Nantes, jusqu'à entamer un DEA en hydro dynamique, qui le mène à terme au Bassin d'essais des carènes à Nantes en 1989.

De l'enseignement à la logistique portuaire

Pour retrouver son Finistère, il enseignera dans plusieurs lycées d'enseignement général avant, à la demande du Lycée professionnel maritime du Guilvinec, de passer le concours de l'AGEMA (association de gérance pour la formation maritime et aquacole). Il en sort major, et choisit le lycée maritime de Saint Malo dont le directeur de l'époque est Jean Toulliou, actuel président section du Morbihan du Mérite maritime.  Il restera deux ans au lycée maritime de Saint Malo, mais l'homme, ouvert sur le monde maritime s'intéréresse aussi à la production maritime et décrochera le poste de directeur du port de Royan en 1993. 

Des ports de Royan à Keroman

Il prendra ensuite la direction de la criée de Quiberon en 1995 puis celle du port de Concarneau en 1999. Dans ce port d’armement de thoniers, il peut continuer à embarquer et satisfaire sa passion de la pêche en embarquant sur des navires de la COBRECAF comme le ROSPICO et le MEN CREN. En 2004, il devient durectuer de la criée de Lorient, à Keroman. "Yves voue une véritable passion au thon ; et c'est vrai, que même si ici le merlu est cher à nos cœurs, le thon est un poisson magnifique." ironise Jean-Luc Veille avant de le faire "Chevalier, de l'Ordre du Mérite Maritime, pour toute cette première partie de vie, qui a participé au développement de la Marine marchande, des installations portuaires, des pêches et des sports nautiques..."

Une maritimité portuaire

"Je ne brave pas les tempêtes de Kerguelen, au nord de l’Ecosse, je ne chasse pas la langoustine du Golfe de Gascogne, ni la lotte de la Mer Celtique. Je n’ai jamais commis d’acte héroïque les jours où l’océan se déchaîne." déclare Yves, se demandant quel mérite il a. " Ce Mérite Maritime a le mérite de s’obliger à faire une pause et de rapidement se retourner sur les années passées. En effet, sans jamais ne l’avoir trop réalisé, il y a une maritimité vécue de Saint Malo à Royan, de Royan à Quiberon, puis de Concarneau à Lorient. La mienne, ma maritimité, est pour l’essentiel portuaire. Les Ports, une vraie vie, du plus petit au plus grand, une richesse humaine immense, mais aussi un univers, complexe, parfois implacable. J’ai peut-être, en toute humilité, réussi à décrypter ces fonctionnements et participer à faciliter le travail parfois rude des uns et des autres, c’est sans doute cela qui me vaut d’être aujourd’hui mis à l’honneur. En fait, il n’y a de seul mérite que d’avoir et de continuer à participer humblement à construire cette maritimité qui nous fait tous vivre chaque jour."

"La promotion 2014-1 du Mérite Maritime, témoigne de notre capacité d'accueil et de notre ouverture sur l'ensemble du monde de la Mer." Jean Toulliou le rappelle lors de ses voeux : "La courbe des marins n'augmente guère ces dernières années, ni sur l'eau ni dans l'association et les dossiers porteurs ne sont pas légion au regard des critères d'éligibilité. Chacun autour de lui connait certainement un homme, une femme,  digne du respect et de l'honneur du mérite maritime, qui exerce une activité, une passion, une mission,  qu'elle soit salariée ou bénévole, du moment qu'elle œuvre pour la Mer. C'est cette personne, potentiellement éligible, que nous souhaitons connaître." 

Yves Guirriec est aussi Président de l'association des Directeurs et Responsables de halles à Marée de France (ADRHMF)

Site internet Mor Glaz