Actualités Maritimes

19 Mai 2014

Lancement du premier salon de l'économie fluviale en Europe

Seine maritime
Seine maritime
Les organisateurs d’Euromaritime, le salon professionnel européen de l’économie de la mer, créent EUROWATERWAYS. Le nouveau rendez-vous spécifiquement dédié aux enjeux de l’économie fluviale en Europe aura lieu du 3 au 5 février 2015 à Paris.

Avec le soutien actif d’ENTREPRENDRE POUR LE FLUVIAL (EPF) et de nombreuses autres organisations européennes, Eurowaterways mettra en lumière les ambitions économiques et environnementales de cette filière en développement constant. Avec 40 000 km de voies navigables intérieures, 500 millions de tonnes de fret annuel - soit l’équivalent de 25 millions de camions - l’activité fluviale représente actuellement 6% du volume des marchandises acheminées dans l’Union européenne. Un chiffre que les pays membres veulent voir augmenter substantiellement à horizon 2020, encadré par le projet Naïades II. 



Qu’elle soit industrielle ou touristique, l’exploitation des voix d’eau, un temps délaissé au profit des transports ferroviaires et routiers, s’impose de plus en plus comme l’une des meilleures réponses aux problématiques de fluidité des trafics, de développement économique des territoires, et de respect de l’environnement. 


Porté par des projets nationaux ou communautaires, l’immense réseau fluvial et lacustre européen se modernise depuis deux décennies afin de jouer pleinement son rôle dans une croissance durable. Quelles sont les différentes stratégies de réaménagement des fleuves à des fins commerciales, industrielles ou touristiques ? Que ce soit en Allemagne, aux Pays-Bas, en France ou en Belgique, nombreux sont les exemples de politiques de dynamisation et de préservation de fleuves mythiques, comme le Rhin, le Rhône, l'Escaut, la Seine ou encore le Danube. Quels sont les développements sous-tendus par ces stratégies ? Sans la contribution de la navigation intérieure, les principaux ports d’Europe seraient-ils devenus les plates-formes logistiques hautement performantes que l’on connaît aujourd’hui ? Autant de sujets riches et variés seront abordés sur ce nouveau salon de l’économie fluviale. 



« Le concept d’une cohabitation thématique maritime et fluviale, précise Philippe Fourrier, commissaire général des deux salons, s’est imposé aux deux organisateurs, l’hebdomadaire le marin/Groupe SIPA - Ouest-France et le GICAN, à l’issue de la première édition d’Euromaritime en 2013. Ce nouveau rendez-vous BtoB des acteurs et décideurs du  fluvial européen enrichira le déjà très important panel des activités maritimes et côtières présentées sur Euromaritime. En alliant leurs offres, Euromaritime et Eurowaterways vont offrir une vitrine globale et pertinente de l’ensemble des savoir-faire de l’Europe, de l’offshore à l’aménagement des voies d’eau, en passant par la construction, la production d’énergie, le transport, le tourisme, la pêche, l’industrie portuaire… Autant de métiers présentés pendant trois jours dans un même lieu, sur deux espaces distincts mais complémentaires ».



Christine Bonteil, Présidente d’Eurowaterways


La présidente d’Eurowaterways est l’une des figures européennes du tourisme fluvial. Après dix-huit ans passés dans de grands groupes de tourisme, Christine Bonteil, diplômée d’HEC en 1986, rachète en 2005 la société Paris Canal, dont elle fait l’un des spécialistes des croisières à thème sur la Seine, la Marne et les canaux de Paris. Elle est membre du pôle HEC Entreprendre et participe à la commission financement de l’association Entreprendre pour le fluvial. 
Sous sa présidence, Eurowaterways sera la première vitrine jamais organisée de cette formidable ambition européenne, celle de ramener le fluvial au cœur d’échanges communautaires durables, qu’ils soient industriels, ou culturels.



 Le communiqué d'Eurowaterways

Site Internet Eurowaterways