Actualités Maritimes

06 Juin 2014

Transport maritime : le Shortsea Shipping, priorité de l’Europe

Short Sea-Lignes et services
Short Sea-Lignes et services

Communiqué de BP2S, 5 juin 2014

Le Conseil Transports de l’Union Européenne s’est tenu ce matin 5 juin 2014. BP2S, le Bureau de Promotion du Shortsea Shipping se félicite que les conclusions du Conseil pour la révision à mi-parcours de la politique du transport maritime de l’UE s’inscriventdans la lignée de la Déclaration d’Athènes du 7 mai 2014

Sur la révision à mi-parcours de la politique du transport maritime de l’UE jusqu’en 2018 et ses perspectives jusqu’en 2020, le Conseil Transports de l’Union Européenne :
- SOUSCRIT à la teneur de la "Déclaration d'Athènes" ;
- RECONNAIT que la Déclaration constitue un élément important de la politique du transport maritime de l'UE jusqu'en 2020;
- INVITE la Commission à présenter le plus rapidement possible la révision à mi-parcours de la mise en oeuvre de la politique du transport maritime de l'UE en s'appuyant sur la "Déclaration d'Athènes".
Les Conclusions du Conseil d’aujourd’hui s’inscrivent, en effet, complètement dans la lignée de la Déclaration d’Athènes du 7 mai 2014 (cf. notre communiqué de presse du 9 mai).
En particulier, le Conseil :
- SOULIGNANT que le transport maritime à courte distance doit jouer un rôle plus important dans l'UE ;
- RECONNAISSANT le rôle important joué à cet égard par le réseau européen de transport maritime à courte distance (ESN) et par les bureaux de promotion qui en sont membres, dont BP2S pour la France;
- RECONNAISSANT l'importance que revêt la création d'un espace européen de transport maritime sans barrière, étape indispensable pour la création d’un espace européen de transport sans barrière;

-  CONSCIENT qu'il importe de promouvoir le transport multimodal comportant une composante maritime;

  • Cette promotion suppose, entre autres, de développer des outils intermodaux tels que l’euroconteneur 45’ PalletWide / 33 palettes

- RECONNAISSANT que le développement du réseau RTE-T permettra de développer encore les liaisons maritimes telles que les autoroutes de la mer;
- DEMANDE à la Commission et aux États membres de renforcer leurs efforts concernant la promotion du transport maritime à courte distance et qu'un soutien financier suffisant soit fourni afin de promouvoir l'offre et la demande de services de transport maritime à courte distance, notamment par le biais du mécanisme pour l'interconnexion en Europe, ce qui permettrait d'améliorer les performances environnementales du transport maritime, l'innovation et le développement intégré des autoroutes de la mer;

  • Soutenir financièrement l’offre et la demande passe, entre autres, par des dispositifs d’aide de type Marco Polo ou RTE-T (pour l’offre) et Ecobonus (pour la demande) tel que le préconise BP2S.

- SOULIGNE qu'il importe d'apporter un soutien financier pour l'adaptation des navires aux nouvelles exigences environnementales et de sécurité, notamment dans le cadre du transport maritime à courte distance;

  • Un soutien indispensable aux armateurs et opérateurs maritimes, pour répondre tout d’abord à l’exigence de réduction de soufre dans toute la zone Nord-Europe (SECA) dès le 1er janvier 2015 - voir les travaux de BP2S et de la mission ministérielle ad’hoc en ce sens-.

- RAPPELLE que la mise en place, dans les ports de l'UE, d'infrastructures appropriées pour les carburants de substitution, notamment pour le ravitaillement en GNL, est une question prioritaire;

  • Une question d’autant plus prioritaire que les navires doivent pouvoir s’approvisionner dans ces ports … dans moins de 6 mois !

- DEMANDE INSTAMMENT à la Commission et aux États membres de poursuivre leurs travaux sur une simplification accrues des procédures administratives et opérationnelles, avec la réduction des contraintes administratives qui en découle pour la facilitation du trafic maritime, en particulier par le biais d'une mise en oeuvre intégrale et rapide de la "ceinture bleue", y compris le manifeste électronique, et avec l'objectif de créer un espace européen de transport maritime sans barrière;

  • La simplification des procédures administratives passe, entre autres, par la mise en place d’un « Document unique de transport » avec un régime de responsabilité uniforme pour le transport multimodal en Europe », tel que le propose BP2S.

Ces priorités politiques européennes sont donc complètement en ligne avec les travaux de BP2S pour la promotion du transport maritime à courte distance et des ses outils : l’euroconteneur 45’ PW, un dispositif d’Ecobonus, le GNL comme carburant marin ou autres solutions pour répondre aux nouvelles réglementations environnementales, le Document Unique de Transport pour un espace européen de transport sans barrière, etc.

Ces priorités sont primordiales puisqu’elles devront être pleinement mises en oeuvre dans le prochain programme de travail de la Commission et du Parlement Européen pour la période 2015 - 2019.
Aux Etats membres et acteurs du secteur maintenant de se mobiliser pour que ces priorités deviennent des réalités…

Site BP2S