Actualités Maritimes

27 Juin 2017

COPREXMA, architecte du nouveau chalutier de Julien Le Brun

Le Caraïbes II a rejoint la flotte du jeune armateur bigouden

Le Caraïbes II a bon port
Le Caraïbes II a bon port
Baptême Caraïbes II au chantier Glehen
Baptême Caraïbes II au chantier Glehen

Julien Le Brun, 34 ans, est à la tête d’un armement de 4 navires à Plobannalec- Lesconil. Après les premiers essais concluant en mer, il a réceptionné le Caraïbes II, un chalutier de moins de 15 mètres dont il a confié la conception au bureau d’architecture navale COPREXMA. Le navire est arrivé à Lesconil samedi 17 juin.

Savoir-faire et proximité

Lorsque Julien Le Brun a décidé de faire construire un navire neuf, il n’a pas cherché longtemps avant de se tourner vers COPREXMA. « J’avais déjà eu un premier contact avec Gilles Rolland et Jean-François Ansquer en 2004. Mon projet n’avait alors pas abouti mais je connaissais déjà la bonne réputation et l’expérience des architectes. Je me suis naturellement adressé à eux pour ce nouveau navire. Ce que je voulais c’est un interlocuteur de proximité et pouvoir faire travailler les entreprises locales. COPREXMA est un leader dans la conception des navires de pêche et est habitué à travailler avec le chantier Gléhen à qui j’ai confié la construction ; C’est une boite sérieuse. Je suis venu avec une idée initiale inspirée d’un navire plus grand. Au fait des règlementations et grâce à son savoir-faire, l’équipe de COPREXMA a su me conseiller et me proposer un design à la fois moderne et répondant à mes attentes. Le projet était vraiment séduisant et j’en ai parlé à un autre armateur du Guilvinec, Stéphane Le Bec. Nous avons beaucoup travaillé ensemble, ce qui nous a permis d’optimiser les coûts et nous avons remarquablement réussi à nous entendre sur les choix techniques. Aujourd’hui Stéphane a démarré la construction du sister-ship du Caraïbes II ; c’est son premier navire neuf. Et parce que j’ai toujours voulu aller de l’avant, j’ai décidé de commander un cinquième navire, sur le même modèle, qui me permettra d’installer un jeune patron dès début 2018. »

« La demande de l’armateur, explique Gilles Rolland, l’un des associés de COPREXMA, consistait dans la réalisation d’un chalutier de moins de 15 mètres, optimisé et moderne. L’accent a été mis sur le confort des marins en améliorant les espaces de vie, plus volumineux et séparés des zones de travail avec une hauteur de 2,10 mètres sur le pont couvert. Nous avons surtout mis l’accent sur l’isolation phonique. Sur le plan de la consommation de carburant, Julien Le Brun a fait le choix d’un moteur propulsif de nouvelle génération, plus économe, avec une grande hélice. Ce jeune armateur, avec bientôt 5 navires à seulement 34 ans, est un exemple à suivre. »

Le Caraïbes II est un chalutier-langoustinier de 14,90 mètres de long pour 5,90 mètres de large. Il est propulsé par un moteur Caterpillar C18. Il pêchera la langoustine et le poisson dans le Golfe de Gascogne. Pour la qualité des produits, le navire est équipé de deux viviers à langoustines d’une capacité de 350 Kg chaque.

« Je suis très fier d’avoir un beau bateau ; maintenant il n’y a plus qu’à pêcher. Un navire neuf c’est un pari sur l’avenir dans un métier où nous avons peu de visibilité. Mais c’est plus rentable avec moins d’entretien et c’est aussi un facteur d’attractivité pour le métier. J’ai la chance d’avoir un équipage de bons marins qui me donnent envie d’investir, explique Julien Le Brun. »

Au printemps les bateaux fleurissent...

L’activité de COPREXMA contribue largement au renouvellement de la flotte de pêche française. Le bureau d’architecture et d’études navales continue de mettre tout en œuvre pour répondre aux attentes des armateurs et des chantiers navals et pour les aider à relever les défis économiques et environnementaux d’un secteur en évolution permanente.

L’entreprise a réalisé l’étude de stabilité d’un goémonier de 10 mètres pour l’île de Batz mis à l’eau début juin au chantier BEGOC. Deux autres navires conçus par COPREXMA sont en construction au chantier GLEHEN à Douarnenez : Le sister-ship Caraïbes II et un chalutier de 25 mètres, BARA XVI, pour l’Armement Bigouden. Après le Zachary livré à Lorient-Keroman en avril, la construction d’un 12 mètres en composite a débuté au Chantier naval Croisicais. Au chantier HEMEURY à Lanvollon, c’est celle d’un chalutier- coquillier en bois de 12 mètres qui vient de commencer. COPREXMA a réalisé les plans du refit du bolincheur l’Etoile Polaire, actuellement en chantier chez PIRIOU Naval Service à Concarneau.

Egalement en construction en Algérie au chantier ECOREP-PIRIOU, un catamaran en aluminium de 17 m pour l’aquaculture ; cette unité inédite pour l’Algérie évoluera près du Port BOUHAROUN.

Les architectes ont aussi réalisé l’étude de faisabilité d’un catamaran de 12 mètres à propulsion hybride diesel-électrique pour la pêche au lamparo, pour le compte du CRPMEM du Languedoc-Roussillon ; Le Sérénité_MED est inspiré du projet de navire du futur Sérénité, labellisé par le Pôle mer Bretagne-Atlantique.

Le bureau d’études est actuellement missionné pour l’Assistance à maître d’ouvrage du marché de réfection des bordées de la barge de l’Île de Bréhat. Et l’activité de COPREXMA se diversifie avec l’étude d’un pont racleur pour un bassin d’extraction de kaolin en construction aux Ateliers Mécaniques Lorientais...

Communiqué Coprexma, juin 2017

 


Le site web de Coprexma


 
Retour