Reportages

24 Août 2017

L'Astrolabe, nouvel étendard des Terres Australes en Antarctiques Françaises

PIRIOU livre L’Astrolabe, navire brise-glace de logistique polaire et de patrouille - Visite en images

L'Astrolabe ©PIRIOU
L'Astrolabe ©PIRIOU
Baptême de l'Astrolabe à Concarneau
Baptême de l'Astrolabe à Concarneau
L'Astrolabe quittant le port de Concarneau
L'Astrolabe quittant le port de Concarneau

Le groupe PIRIOU, les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), l’Institut polaire français Paul-Emile Victor (IPEV) et la Marine nationale viennent de célébrer à Concarneau le baptême du nouveau navire brise-glace, L’Astrolabe.
La cérémonie s’est déroulée le mercredi 12 juillet à Concarneau en présence d’Annick Girardin, ministre des Outre-mer, de Cécile Pozzo di Borgo, préfet administrateur supérieur des TAAF – marraine de L’Astrolabe – de Yves Frenot, directeur de l’IPEV et du Vice-amiral d’escadre Denis Béraud, major général de la Marine, sous le haut patronage de la ministre des Armées, de la ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.
Commandé en juin 2015, L’Astrolabe sera livré officiellement début septembre à La Réunion.

 

Pour Pascal PIRIOU, Président du groupe PIRIOU : « La construction de l’Astrolabe s’est révélée une aventure passionnante où nos équipes ont pu à nouveau démontrer notre capacité́ d’adaptation à de nouveaux marchés. En collaboration avec les spécialistes du secteur, nous délivrons aujourd’hui un navire hybride, croisement entre un brise-glace et un patrouilleur de haute mer, polyvalent et conçu sur mesure pour ses différentes missions de ravitaillement et de souveraineté́ ; un défi que nous avons su relever dans un délai très court de 24 mois. Nous sommes également particulièrement heureux de cosigner cette réalisation interministérielle qui préfigure peut-être l’association de diverses administrations en charge de l’Action de l’Etat en Mer pour se doter de moyens partagés. »

Un partenariat innovant

Le navire est construit dans le cadre d’un partenariat inédit entre les TAAF, l’IPEV et la Marine nationale initié en 2014. Ce partenariat repose sur la création d’un groupement d’intérêt public (GIP) associant les TAAF (propriétaire du navire) et la Marine nationale (opérateur du navire) et sur des conventions passées avec l’IPEV (responsable des opérations logistiques antarctiques) pour réaliser:

- des missions de logistique et de soutien de bases scientifiques en Antarctique au cours de l’été austral (120 jours par an, d’octobre à mars). Au départ de l’Australie, elles seront conduites par l’Institut polaire français Paul-Emile Victor à qui les TAAF ont délégué ces missions ;

- des missions de souveraineté, en particulier dans les zones économiques exclusives des Terres australes françaises, menées par la Marine Nationale (245 jours par an).

Construction, formation, transit de livraison et maintien en condition opérationnelle : une prestation globale du groupe PIRIOU

Outre la construction de L’Astrolabe, le Groupe PIRIOU assure également la prise en main du bâtiment, une formation à la conduite et maintenance du navire des deux équipages de la Marine nationale se relayant à bord ainsi que le maintien en condition opérationnelle pendant trois années, à la Réunion, port base du navire.

C’est également le groupe PIRIOU qui assurera le transit de livraison entre Brest et La Réunion.

Un navire brise-glace polyvalent

L’Astrolabe, conçu par Marine Assistance et développé par Aker Arctic (Finlande), est d’ores et déjà emblématique. C’est une nouvelle aventure technique et humaine qui s’est concrétisée avec les équipes des TAAF, de l’IPEV et de la Marine nationale.

L’Astrolabe est un navire logistique et de patrouille d’une longueur de 72 m, classé ICE BREAKER 5, conçu pour naviguer sans interruption dans une couche de glace de 60 à 80 cm d’épaisseur.

Il pourra héberger jusqu’à 60 personnes à bord et transporter 1 200 tonnes de fret.

Sa forte autonomie en combustible et en vivres lui permettra d’effectuer des missions d’une durée de 35 jours à 12 nœuds.

Sa plateforme hélicoptère, sa grue de 35 tonnes et son portique arrière lui garantissent une réelle polyvalence, y compris pour réaliser des opérations scientifiques ponctuelles.

L’Astrolabe sera un bâtiment de la Marine nationale inscrit sur la liste des forces navales en tant que « patrouilleur polaire ».

Caractéristiques principales

Longueur hors tout .....................................................72,00 m
Largeur hors membres.................................................16,00 m
Creux au PP..................................................................6,80 m
Tirant d’eau..................................................................5,30 m
Port en lourd...............................................................1 200 t
Capacité eau douce.........................................................150 m3
Capacité combustible bord...............................................900 m3
Capacité combustible fret.................................................500 m3

Capacité d’emport de conteneurs :

en cale..........................................14 conteneurs de 20’
sur pont des embarcations........2 x 20 conteneurs de 20’

Aménagements (équipage / personnel spécial)...........60 pers
Vitesse .................................................................14 nds
Propulsion diesel............................................4 x 1600 kW
Groupes électrogènes.......................................2 x 500 kWe
Groupe électrogène de secours..........................1 x 150 kWe
Propulseur d’étrave...............................................500 kW
Coque / superstructure................................................acier

Equipement spécifique pont :
2 grues de levage :
arrière ..........................................35 t à 12 m
avant..........................................900 kg à 8,8 m

1 portique sur plage arrière (capacité 5 t )
Hélideck + double capacité́ hélico

Source : CP PIRIOU 12 juillet 2017


 
Retour