Actualités Maritimes

09 Juil 2013

Le projet GEPETO atteint le Parlement Européen, l'Europe débat comment améliorer la gestion des pêcheries de l'Atlantique Sud

© Pascale Fossecave
© Pascale Fossecave
Le projet vise à rassembler la connaissance (données de pêche) sur l'ensemble de l'atlantique sud afin de préparer des plans de gestion à long terme pour les pêcheries : sortes de business plans pour la filière pêche.
Ce projet implique de façon col

Communiqué de presse - 8 juillet 2013

- Le projet GEPETO vise à créer un cadre de coopération entre les parties impliquées dans la gestion des pêcheries et élaborer des propositions d’avenir, dans un consensus qui répond aux défis des nouvelles pêcheries de la PCP, dans la région  Atlantique du Sud de l’Europe.

- Au cours de la dernière semaine de mai à Paris, les partenaires du projet se sont rencontrés afin d'évaluer le travail accompli au cours de cette première année.

- À la fin Juillet, le projet sera finalement présenté devant le Parlement Européen.

 

(Saint Jacques de Compostelle, 25 Juin 2013) À l’équateur du projet, les partenaires du projet GEPETO se réunissent pour discuter les progrès et les premiers résultats de cette initiative qui vise à créer un nouveau modèle de gouvernance et  participation, sur la proposition de mesures de gestion à long terme de la pêche dans la région Atlantique du Sud de l'Europe. Le projet est financé par l’Union Européenne à traves du programme Interreg de l’Atlantique et du Fonds Européen de Développement Régional, et compte aussi sur la participation d’institutions, organisations scientifiques, organisations de pêcheurs et ONGs de la France,  l’Espagne, le Portugal et l’Irlande.

Ce projet se propose être un banc de test  dans lequel concevoir des mesures de gestion efficaces à long terme pour les Pêcheries Européennes. L'objectif est de faire un travail basé sur la réflexion et le consensus des parties, donnant lieu à des propositions plus solides,  efficaces et durables.

Le projet GEPETO vise à une approche régionale de  la gestion des pêcheries,donnant priorité à toutes les parties impliquées dans cette gestion et à la création d'un cadre de coopération qui sert à planifier les activités de la pêche dans un scénario futur, déterminé par les actions que la réforme de la Politique Commune de la Pêche (PCP) propose pour atteindre une pêche européenne durable.

Suite aux recommandations de la réforme, l’entreprise de GEPETO est d'approfondir les connaissances scientifiques sur la pêche et créer des outils qui le rendent accessible. Ce travail est abordé à travers de la mise en place d'un atlas des pêches de la région, à ces fins, la participation tant de l’industrie de la pêche comme des administrations des États opérant dans la zone des pêcheries a été sollicitée. Ce travail est mené par l'institut IFREMER en France et son directeur, Patrick Berthou aprésenté le 5 Juin, dans un atelier au Parlement européen intitulée «Connaissances du milieu marin 2020», l'Atlas qui se développe dans GEPETO.

On cherche également un consensus sur d’autres aspects, tels que la définition des unités de gestion. Compte tenu du fait que la gestion basée sur des critères exclusivement scientifiques utilisé jusqu’à maintenant, ne comprend pas tous les éléments qui influent sur la bonne gestion des pêcheries, le centre technologique AZTI-Tecnalia du Pays Basque, associé en charge de cette tâche, est en train de travailler sur la recherche de critères unifiés et convenus pour définir les unités qui seront utilisées pour gérer n’importe quelle pêcherie.

Avec cette information et l'établissement de critères communs, coordonnés par le IPMA du Portugal, on travaille sur plusieurs pêcheries sélectionnées pour obtenir des recommandations (sous la forme de mesures technique ou  bien de plans de gestion à long terme) pour ainsi gérer les études de cas sélectionnés.

Tous les travaux obtenus seront également disponibles sur le site web du projet: http / / www.gepetoproject.eu, qui est actuellement en développement. Selon Benoît Guérin, du CCR-Sud et Coordinateur du Site Web "Le site veut être un espace qui nous permet d'accéder facilement aux informations du projet, utiliser les outils fournis par les scientifiques ainsi comme l’atlas de la région des pêcheries, bien que pour connaître les opinions et témoignages des professionnels de la mer qui seront recueillis dans un module participatif ". En plus du site Web, le CCR-S travaille aussi sur la diffusion du projet et la coordination technique du même.

La Coordination générale du projet réside dans la fondation CETMAR de la Galice, qui encourage et organise le travail des partenaires pour aboutir  aux objectifs. Les autres partenaires impliqués sont l'IEO espagnol, le Institute Marine de l’Irlande, l'Université des Açores et aussi le CCR-Sud, qui représente le lien avec les pêcheurs du Nord. Ils développent leur travail sur des études de cas sélectionnées.

À la fin du mois de Juillet, une représentation des partenaires présentera l'état d'avancement du projet au Parlement Européen avec la DG Mare, où ils informeront des attentes et des objectifs.

Les prochaines réunions de tous les participants, se tiendront en Octobre dans le Pays Basque, où nous allons travailler sur les études de cas, et en Novembre, lors de la dernière réunion du 2013 à Faro, les partenaires feront unenouvelle mis à jourdes activités prévuespour cette année.

En savoir plus