Actualités Maritimes

30 Janv 2014

KEROMAN, contre vents et marées

Keroman@seatosea
Keroman@seatosea

Keroman, port de pêche de Lorient tient bon son cap. Même si le tonnage débarqué est en légère baisse, il reste le 1er port de pêche fraiche de Bretagne et désormais en tête du classement national en valeur avec son port ami, Boulogne-Sur-Mer qui reste premier en tonnage.

Comme l'a souligné sont président Maurice Benoish, lors des voeux samedi 25 janvier dernier : "2013 aura été une année particulièrement agitée. Le départ de la CEP - Compagnie d'Exploitation des Ports ancien exploitant port de pêche), la lutte concernant les espèces des grands fonds, la baisse continue du prix moyen du poisson, la légère diminution du tonnage mis en vente, la lente, mais je ne l’espère pas inexorable, diminution du nombre de navires… Mais c’est dans le grain qu’on voit le marin !" 2013 aura ainsi vu la création de Blue Fish, association européenne pour la promotion de la pêche durable et responsable, présidée par Olivier Le Nézet. Et avec le vote au Parlement européen, le 10 décembre, contre l'interdiction du chalutage en eaux profondes,  "La raison l'a emporté sur les mensonges, les contres vérités et les extrémismes."  

Le tonnage reste stable, avec 26 241 tonnes pour une valeur de 73,5 millions d'euros en 2013 . Mais Keroman ne se satisfait pas du maintien! Pour progresser à la fois en valeur et volume, la SEM va dynamiser sa politique d’approvisionnement et renforcer un service commercial qui a importé cette année 5 212 tonnes de poisson, achetées auprès d'une trentaine de bateaux écossais et irlandais.

Keroman est un port attractif

"En 2013, Jaffray a repris d’anciens magasins de marée inoccupés et réhabilité près de 1000 m2. Le groupe Mariteam a repris le magasin Le Chat et développe son activité. La société réunionnaise Qwelhi s’installe et investit sur le port dans des technologies innovantes de conservation du poisson. La vente informatisée de la pêche côtière est opérationnelle et permet ainsi à des acheteurs distants, mareyeurs et poissonniers, d’accéder à du poisson de qualité." Le président du port peut en effet s'en féliciter. D'importants investissements ont été réalisés pour le développement et la modernisation de Keroman, port de pêche de Lorient. La nouvelle criée n°4 en fonction va permettre le développement des apports et la machine de tri du poisson à reconnaissance visuelle est opérationnelle. La machine à fileter la sardine est en activité et le port dispose de deux compacteurs de caisses de polystyrène. "Ce nouveau service, gratuit pour les entreprises qui nous apportent leurs caisses souillées, nous permet d’équilibrer les charges et l’amortissement de cet équipement, grâce au prix de vente des pains compactés," explique Maurice Benoish. Des travaux vont être réalisés sur les bâtiments dont les toits pourraient être utilisés pour la production d'énergie. Rénovation du quai du Pourquoi-Pas, draguage du port, rénovation de la gare de marée, construction d’un atelier mécanique...Et tous les ans la SEM investit près d’un million d’Euros en renouvellement de matériel et dans l’entretien du port. La SEM, qui compte aujourd’hui 85 agents avec la reprise du personnel de la CEP, a aussi renforcé son équipe avec une responsable des ressources humaine, un commercial, un chef d’équipe à la maintenance et un agent pour renforcer l’équipe froid. "Rapidité, qualité, fiabilité sont indispensables pour être attractif pour les vendeurs et les acheteurs."

Lors de ses voeux, Maurice Benoish a aussi annoncé que Lorient accueillerait début juillet, les Assises de la pêche et celles du port du futur. 

Keroman c'est aussi l’activité de la réparation navaleAvec 211 mouvements en 2013 (- 5,38%) et 4581 jours de stationnement (-4,36%), "l’élévateur a trouvé sa vitesse de croisière " . Si l’outil est performant, il ne permet pas d'accueillir des navires au-delà de 650 tonnes. Pour Maurice Benoish, "la réparation navale civile doit pouvoir accéder aux anciennes formes de l’arsenal attribuées à DCNS." Disposer rapidement de la cale N°2 est un sujet sur lequel la SEM travaille activement avec l'interprofession du port de Lorient, Bretagne Pôle Naval, les collectivités locales et les élus, afin de pouvoir "proposer aux armateurs une offre complète pour leur flotte et ainsi conforter et dynamiser la réparation navale lorientaise."

Keroman ce sont en quelques chiffres :

55 hectares de domaine public maritime.
275 entreprises liées à l’activité maritime.
130 navires de pêche immatriculés à Lorient.
160 acheteurs réguliers inscrits à la criée de Keroman.
3000 emplois, environ, liés directement à l’activité portuaire.

La SEM Lorient-Keroman, dont l'actionnaire majoritaire est Lorient Agglomération, est gestionnaire et exploitant du port de pêche concédé par la Région Bretagne, propriétaire depuis 2007, qui garde en charge les quais et le plan d’eau. Le Syndicat Mixte est chargé des investissements des superstructures. 20 à 25 millions de travaux auront été réalisés sur la période 2007-2015.

En savoir plus sur Océans 21